Résolutions : mieux communiquer en 2019

résolutions

Que l’on adhère ou non à la pertinence de ces promesses que l’on se fait à soi-même en début d’année, janvier demeure un bon moment pour réfléchir au travail accompli depuis les vacances d’été, identifier ce qui pourrait être amélioré et entamer la suite en ajustant le tir en conséquence

En ce sens, pourquoi ne pas prendre une (ou des!) résolution(s) afin d’améliorer les comm de votre organisme? Voici quelques suggestions qui constituent selon moi de saines résolutions, que vous pourrez facilement tenir et même, prendre plaisir à réaliser!

 

Résolution 1 – Planifiez vos communications

En ce début d’année, vous risquez de regarder votre agenda, planifier des rencontres, inscrire les évènements à venir, prévoir les congés fériés et les fêtes à souligner. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas élargir quelque peu vos horizons pour ajouter les évènements et anniversaires de vos partenaires, les annonces officielles prévues, l’entrée en vigueur de lois qui vous concernent ou encore les semaines nationales touchant à votre domaine d’expertise?

Une fois cela fait, vous aurez là une bonne base pour prévoir vos communications des prochains mois! Une suite logique se dessine qui pourrait justifier une campagne de sensibilisation ou de mobilisation ? Voilà l’occasion d’identifier en amont vos messages clefs, d’entamer la rédaction d’une lettre ouverte, de prévoir des publications cohérentes sur les médias sociaux, de faire réaliser des visuels pour les agrémenter, etc. Pas de momentum particulier? Vous pouvez tout de même prévoir des publications sur les médias sociaux et dans vos infolettres afin de souligner différentes occasions qui intéressent vos membres et visibiliser les évènements de vos partenaires.

 

Résolution 2 – Tirez profit des ressources à votre portée

Toutes sortes de ressources existent qui peuvent vous aider à planifier, créer et diffuser vos communications de façon plus efficace. Une bonne résolution serait de vous familiariser avec l’une d’elles. Une fois la courbe d’apprentissage surmontée, vous ne voudrez plus vous en passer!

Du côté des outils numériques, plusieurs offrent des versions « light » gratuites qui, souvent, répondent amplement à nos besoins. Voici en vrac quelques-uns de mes préférés : Hootsuite permet de rédiger, planifier et monitorer des publications sur plusieurs médias sociaux en un seul endroit. MailChimp offre plusieurs modèles pour envoyer des courriels joliment mis en forme à un grand nombre d’adresses en même temps. Canva aide à créer des visuels basiques pour les médias sociaux, quand on ne peut recourir à des services professionnels. Et finalement, Pocket, mon appli chouchou, permet de conserver (et trier) des articles lors de la veille médiatique et de les lire plus tard, en mode hors-ligne.

Au-delà des ressources techniques, il ne faut pas non plus oublier qu’il existe toute une communauté – ami·e·s, collègues, forums de discussion, consultant·e·s – vers qui l’on peut se tourner pour demander conseil. De nombreux groupes de professionnels existent sur Facebook et LinkedIn qui permettent d’échanger sur les meilleures pratiques, les dernières nouvelles relatives à nos domaines et les enjeux auxquels nous faisons face. L’un d’entre eux est d’ailleurs dédié aux gens qui font des comm dans le milieu communautaire. Je vous invite à le découvrir et à participer aux 5@7, on va s’y voir 😉 !

 

Résolution 3 – Impliquez plus de gens

Votre organisme a sans doute une personne qui s’occupe des communications mais pourquoi ne pas lui donner un coup de pouce et, par le fait même, varier les voix? En effet, en ce début d’année, alors que vous repensez vos communications, il pourrait aussi être judicieux de vous demander qui sont vos meilleur·e·s ambassadeurs et ambassadrices selon les publics que vous souhaitez rejoindre.

Selon vos réponses, peut-être pourriez-vous envisager d’offrir une formation de médias sociaux à vos bénévoles afin de vous délester de la gestion de Facebook tout en offrant une opportunité d’implication nouvelle? Peut-être qu’une section « La parole aux jeunes » ou la chronique d’un·e intervenant·e amèneraient plus de trafic vers votre site web ou peut-être que vos membres pourraient défendre avec brio vos positions dans les lignes ouvertes et les « courriers des lecteurs »? À vous de trouver ce qui vous convient et qui offre une valeur ajoutée supérieure à votre investissement.

 

Résolution 4 – Évaluez vos communications

Si vous faites l’effort de planifier vos communications, de grâce prenez quelques minutes pour les évaluer! Qu’il s’agisse de vos publications sur les médias sociaux, de vos prises de parole dans les médias ou de vos communications internes, prenez le temps de les relire ou de les réécouter à tête reposée. Demandez-vous si votre message est clair et convaincant, s’il a généré les retombées (like, partages, soutien, participation, etc.) escomptées et ce qui pourrait être amélioré. N’hésitez pas à demander des avis externes, idéalement auprès des publics visés (vos membres, le grand public, vos bailleurs de fonds, etc.) et surtout : prenez des notes pour vous y référer lors de votre prochaine campagne ou de votre prochaine entrevue.

 

Résolution 5 – Apprenez quelque chose de nouveau

Prenez comme résolution de vous faire plaisir et d’essayer quelque chose qui pique votre curiosité ou d’en apprendre davantage sur un sujet qui vous a toujours mystifié·e. Même si ce nouvel acquis ne vous sert pas tous le jours, on est rarement perdant·e quand on apprend quelque chose de nouveau!

En termes de communication, pourquoi ne pas entreprendre de vous familiariser avec le langage HTML, suivre un atelier d’écriture créative, créer un compte sur un nouveau média social ou commencer à réfléchir à l’organisation de votre première conférence de presse? Il n’en tient qu’à vous de choisir un sujet ou une technique que vous souhaitez découvrir qui soit cohérente avec le temps et l’argent que vous souhaitez y investir.

 

Pour ma part, j’ai pour résolution de publier davantage sur le site, mais aussi dans les médias papier et sur les médias sociaux ainsi que de vous offrir un nouveau service d’ici la fin de l’année… À suivre!

Sur ce je vous souhaite une excellente année 2019 : santé, bonheur et solidarité à vous et aux vôtres.

Si vous avez des questions ou souhaitez être accompagné·e·s dans la mise en place de ces résolutions, n’hésitez pas à communiquer avec bête féroce !

 

bête féroce, un an plus tard…

 

Seamless animal print. Beautiful spotted skin pattern on white b

Voilà un an déjà que bête féroce existe. Cette première année fut étonnante, épuisante, enrichissante et jamais, mais jamais, ennuyante.

J’ai réalisé en cours de route que je m’étais lancée en affaires comme je fais des RP, c’est-à-dire à l’instinct. Mais toujours, avec le souci d’apprendre, de tirer des leçons et d’améliorer ma stratégie en cours de route.

Voici 5 leçons de cette première année.

 

La valeur des focus groups

Je suis fervente des remue-méninges qui permettent de s’inspirer de créativités et d’expertises diverses. Ce printemps, j’ai également pu tester l’utilité des « focus groups » alors que nous réalisions une campagne de memes destinée aux ados. Constater à quel point certains de mes référents culturels leurs étaient inconnus tout comme mon ignorance de certains termes populaires a été un choc, mais le focus group nous a permis d’éviter d’avoir l’air complètement ringardes devant un plus large public. Bref, cette expérience m’a ouvert les yeux sur l’importance de tester les messages et les visuels sur les publics cibles lorsque cela est possible.

 

Faire des comm, ça prend du temps!

Alors que je passe ma vie à donner des formations sur les médias sociaux et à encourager mes client·e·s à produire leur propre contenu je dois avouer que j’ai, jusqu’à maintenant, plutôt délaissé ma page Facebook et, pis encore, qu’il m’a fallu un an pour mettre mon site web en ligne. Constater à quel point il est difficile de faire des comm quand on n’est pas payée à temps plein pour faire des comm m’a rendue très empathique envers mes client·e·s qui, souvent, en plus de savoir administrer un organisme, intervenir auprès des gens et faire des représentations politiques doivent apprendre à gérer des médias sociaux ou à prendre la parole dans les médias! Je vous lève mon chapeau!

 

L’importance de clarifier les attentes

J’ai constaté qu’il peut y avoir un décalage entre les objectifs annoncés et les attentes. Sous les objectifs bien terre à terre des client·e·s se cachent souvent des attentes diffuses qui ne sont pas nommées. Ainsi pour éviter des déceptions mais également pour être certaine que nos énergies soient mises au bon endroit, je m’assure désormais de comprendre les espoirs sous-jacents de mes client·e·s, ce qu’ils et elles espèrent accomplir à travers les objectifs identifiés. Il n’y a pas de mal à rêver, mais s’il-vous-plait, tenez-moi au courant!

 

Savoir dire non

Cette année j’ai dû refuser un mandat parce que ce qu’on me demandait de faire me semblait irréaliste et aurait signifié de me mettre en situation d’échec inévitable. Quand on est une jeune entreprise, dire non est difficile mais je ne voudrais jamais laisser croire à quelqu’un·e que je peux sauver la situation quand cela est faux. Ce qui m’amène à lancer ce message à l’univers : de grâce, impliquez les comm avant la dernière minute! Plus j’aurai réfléchi à l’évènement avec vous et plus nous aurons ensemble fait les bons choix en fonction des bons objectifs (et des attentes réelles 😉 ) plus je serai à même de contribuer à son succès et à son rayonnement.

 

Le pouvoir du réseautage

J’ai la chance incommensurable de bénéficier d’un grand réseau de personnes extraordinaires à qui je dois beaucoup du succès de cette première année. C’est une chance, oui, mais une chance sur laquelle on peut influer. Je ne rate jamais une occasion de réseauter et de rencontrer de nouvelles personnes. On apprend tellement à sortir de nos ornières, à parler à des gens aux vécus et expertises différents des nôtres, à militer avec des gens qui partagent nos valeurs et à échanger avec d’autres aux points de vue divergents. Et quelle joie que de mettre en relation des personnes qui gagneraient à se connaitre! Cette passion pour le réseautage, je la partagerai avec vous très bientôt, à travers une nouvelle formation… À surveiller !

 

Sur ce, je me souhaite une autre belle année, avec des client·e·s extraordinaires, des causes à faire connaitre toutes plus justes les unes que les autres et encore beaucoup de leçons à tirer, de trucs à apprendre, de cordes à ajouter à mon arc!